Que faire pour favoriser le sentiment d’appartenance à la République?

En ce dernier jour de deuil national, j’ai une pensée émue pour ces vies à qui la barbarie a enlevé ce qu’elles étaient, et pire, ce qu’elles auraient pu être.

Cette émotion nous devons l’accepter et la vivre pour mieux comprendre et agir à la racine.

En premier lieu, il est évident que les adversaires de la France et de ses institutions républicaines sont, dans des registres différents, le Front National et les Djihadistes.
Leur point commun est de vouloir faire croire au plus grand nombre que le vivre ensemble en France est devenu impossible.
C’est le message conscient et inconscient qu’ils adressent à la société française afin qu’elle se déchire pour favoriser soit une guerre civile, soit une prise de pouvoir.

Dans ce contexte, les réponses d’ordre judiciaire, policière, militaire et diplomatique sont nécessaires. Cependant, ces mesures ne sont pas suffisantes, car le fond du problème soulevé par le terrorisme, comme par l’extrémisme de droite, est et reste le sentiment même d’appartenance à la République.
Face à cette volonté de désintégration, il est du devoir des responsables politiques de favoriser et de renforcer l’inclusion républicaine, car on ne naît pas républicain, on le devient !

Dans le passé, ce sentiment d’appartenance était favorisé par l’école de la République et le service militaire mais aujourd’hui, en raison de la crise scolaire et de la fin du service militaire obligatoire, les mécanismes intégrateurs de la société sont moins puissants qu’auparavant.

Pour cela, il me semble important de proposer, dans le cadre d’un projet social démocrate, le service civique obligatoire et universel. C’est là le moyen de créer un véritable brassage social capable de lutter contre les communautarismes et les ghettos « pour éradiquer la base sociale des phénomènes de radicalisation djihadiste et réactionnaire » selon Gilles Kepel.

Cette mesure symbolique permettrait de combattre la droite dure et les extrémistes religieux sur le terrain de la cohésion nationale en rappelant la force d’un vivre ensemble démocratique et républicain.

Publicités

A propos ritamps

Secrétaire Nationale Chargée du pôle production et répartition des richesses
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s