Quel rôle à venir pour les acteurs humanitaires internationaux dans l’architecture de l’aide ?

imageLa 3e Conférence nationale humanitaire (CNH), organisée par le ministère des Affaires étrangères en relation avec les organisations humanitaires, s’est tenue à Paris le 23 février 2016.

J’y ai assisté en tant que secrétaire nationale aux droits de l’Homme et à l’humanitaire.

Dans un contexte marqué par la croissance exponentielle des besoins humanitaires, de nombreuses évolutions bouleversent le système humanitaire.                                                 Cela nous conduit à réfléchir au développement de l’organisation de l’aide internationale et aux interactions entre les différents acteurs humanitaires.

 Des propositions ont été émises pour faire évoluer le système actuel et cela en faveur :

  • d’un engagement significatif de la part des États  dans la prise en compte des vulnérabilités, dans la prévention et le règlement des conflits, dans la protection renforcée du personnel humanitaire ;
  • de la mise en œuvre des Objectifs de développement durable (ODD) adoptés en septembre 2015 ;
  • d’une flexibilité accrue du système humanitaire capable d’intégrer les innovations ;
  • d’un accompagnement des acteurs locaux et d’un renforcement de leurs capacités ;
  • d’une nouvelle approche des bailleurs dans le cadre d’une coordination  multi-pays, multi-secteurs, multi-phases.

André Vallini, Secrétaire d’État au Développement et à la Francophonie, a clôturé ce sommet humanitaire national. Il a affirmé vouloir placer l’humanitaire au cœur de son action. Dans ce cadre, le ministre a identifié 5 défis :

  1. la multiplication et complexification des crises ;
  2. la question des financements ;
  3. l’interaction entre humanitaire et développement ;
  4. la partition multi-acteurs ;
  5. l’efficacité de l’aide.

En conclusion, les acteurs qui ont participé à cette conférence ont rappelé que le devoir de l’Europe est d’être au rendez-vous des défis actuels et futurs, de manière unie et solidaire, conformément aux valeurs qui ont construit le projet européen.

La CNH à Paris doit préparer le Sommet Humanitaire Mondial qui aura lieu les 23 et 24 mai à Istanbul à l’initiative de Ban Kimoon, Secrétaire général de l’ONU dans un contexte ou les conflits ont causé le chiffre record de 60 millions de réfugiés et déplacés en 2014.

Publicités

A propos ritamps

Secrétaire Nationale Chargée du pôle production et répartition des richesses
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s