libération d’Ali Mohammed al-Nimr et de ses compagnons

COMMUNIQUE – L’annonce de l’exécution d’Ali Mohammed al Nimr choque le monde.

A la suite des manifestations de février 2011 en Arabie Saoudite, neuf personnes ont été condamnées à 25 ans de réclusion ou à la peine capitale. Parmi les sept jeunes condamnés à cette dernière peine, trois étaient mineures au moment des faits reprochés, dont Ali Mohammed al-Nimr dont l’exécution serait donc imminente.

Alors que l’Arabie Saoudite vient de prendre la tête du groupe consultatif du Conseil des droits de l’homme de l’ONU, ces droits fondamentaux sont bafoués par le recours à la peine de mort.

Le Parti socialiste appelle le royaume saoudien à renoncer à cette exécution, et à la libération d’Ali Mohammed al-Nimr et de ses compagnons.

La défense des droits fondamentaux commande que l’on continue le combat pour l’abolition de la peine de mort.

Publicités

A propos ritamps

Secrétaire Nationale Chargée du pôle production et répartition des richesses
Cet article a été publié dans Archives - Communiqués de Presse, Droits de l'Homme. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s