Congrès de Poitiers : pour une nouvelle République de la culture

 

Notre politique culturelle fondée sur le volontarisme politique doit être réinventée.

Trop souvent, une approche gestionnaire et technicienne a remplacé les enjeux éminemment politiques que représente la culture en termes d’émancipation des citoyens.

Face à l’hégémonie consumériste qui tente d’imposer ses valeurs et des œuvres imprégnées de ses « valeurs », il est important que la puissance publique continue d’intervenir, stratégiquement, à chacun des stades du processus culturel : création, diffusion, réception.

Cet encadrement du marché culturel et le choix réaffirmé d’une démocratisation de la culture sont d’autant plus souhaitables que les attentats du début de mois de janvier ont souligné les fractures à l’œuvre au sein de notre société.

Ainsi, c’est par une même ambition culturelle que nous pourrons renforcer le pacte républicain et construire une alternative à la logique économique purement libérale.

Choisir la démocratie culturelle

Cet enjeu de démocratisation est fondamental car une politique culturelle doit avoir pour enjeu de corriger les inégalités qui fragilisent notre société. L’avantage culturel, la maîtrise des codes, devient alors un élément discriminant entre les citoyens, ce qui renforce le repli sur soi.

La politique culturelle doit donc offrir une alternative à cette logique d’individualisme culturel et doit viser à élargir la sphère des repères culturels.

Favoriser concrètement l’accès à la culture et aux arts

En tant que socialistes et réformistes, nous avons donc pour mission de créer le désir d’une demande de culture.

Cela passe nécessairement par le développement de l’éducation artistique.

Le plan Lang/Tasca représentait à cet égard une première orientation décisive que la droite avait abandonnée pour des raisons idéologiques liées à son refus du principe même de démocratisation culturelle.

Pour nous socialistes, la « culture pour tous » c’est la connaissance, l’universalisme, l’échange étant la meilleure arme pour lutter contre les préjugés.

La droite arrive au pouvoir et, pour des questions de rentabilité, ferme des lieux culturels avec un certain mépris pour toute création et la sensibilisation de nouveaux publics à cette dimension de la culture.

Pour ces raisons, la culture à l’école est un élément important parmi les dix chantiers de l’égalité de notre motion Renouveau socialiste.

Parmi nos propositions, un artiste invité dans chaque école de France pour conduire un projet culturel est une priorité pour développer l’éducation artistique, la pratique et la transmission artistiques.

Afin d’y parvenir, nous sommes particulièrement attachés à développer et à donner les moyens à la création, à sécuriser les métiers du spectacle et enfin à défendre l’exception culturelle française.

J’estime également que la sanctuarisation (ou maintien) du budget de la culture est un enjeu majeur. On a bien vu comment la gauche a réussi à augmenter le budget de la culture notamment dans la région Ile de France (18%).

En tant que secrétaire nationale adjointe à la Francophonie, je souhaite également rappeler l’importance du rayonnement culturel français à l’étranger, tant au sein des établissements scolaires à programme français que des Instituts français, qui touchent un public jeune et varié, souvent à la recherche une alternative aux repères culturels du monde anglophone.

OOO

Nombreux sont les sujets qui devraient être évoqués mais mon propos est de réaffirmer que la culture doit redevenir aux côtés de l’éducation et de la laïcité un pilier de notre République.

Être socialiste, et donc selon le mot de Jaurès, être celui qui « accomplit la République jusqu’au bout », c’est changer les choses et lutter contre la reproduction des inégalités.

C’est pourquoi nous voulons que la culture ne soit pas réservée aux gens de culture ou aux personnes cultivées et qu’elle soit vraiment partagée comme notre bien commun le plus précieux.

Publicités

A propos ritamps

Secrétaire Nationale Chargée du pôle production et répartition des richesses
Cet article a été publié dans Congrès de Poitiers, Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s