Communiqué sur l’attentat de la place Sassine

Suite à l’attentat à la voiture piégée qui a eu lieu en plein centre de la capitale libanaise, les premiers décomptes annoncent le décès de huit personnes, parmi lesquelles le chef des renseignements des Forces de sécurité intérieure (FSI) Wissam Al-Hassan, et plus de 118 blessés.Le lieu du crime horrible est Achrafieh, place Sassine. La victime de cet acte de lâcheté est le peuple libanais dans sa totalité et chaque citoyen. L’explosion, qui a eu lieu à une heure de pointe dans une rue située près de la place Sassine, dans le quartier populaire d’Achrafieh (est de la ville), a provoqué d’énormes destructions et des scènes de panique à l’heure de la sortie des écoles, nombreuses dans le quartier. Cet attentat pourrait marquer un peu plus l’arrivée du conflit syrien au Liban, où la classe politique est divisée entre partisans et adversaires du régime syrien. Le risque d’embrasement existe bien, mais le Liban, loin du désespoir que les commanditaires de cet acte horrible visaient, a prouvé la solidarité du peuple libanais, malgré la différence de religion, de communauté, d’origine ethnique et même de classe sociale. La guerre civile, tellement prédite par les experts et les géo-politologues de part le monde, est visiblement rejetée par les Libanais.

La première réaction des Libanais, de tous les Libanais fut de se jeter sur leurs téléphones pour s’enquérir de leurs proches, de leurs voisins et de leurs familles au point de saturer les lignes. La première réaction des libanais ne fut pas de prendre les armes ou de crier vengeance mais de constituer des files d’attentes devant les hôpitaux pour donner leur sang pour les victimes. La première réaction des libanais ne fut pas la rage mais la tristesse. Elle ne fut pas la condamnation de tel ou tel partie mais la solidarité de tous et pour tous.

Notre pensée et nos condoléances vont aux victimes de cet attentat inhumain. Aux morts et aux blessés ainsi qu’à leurs proches et à leurs amis. Le profil politique de certaines victimes ne saurait faire oublier que toutes, sans exceptions, étaient innocentes et qu’aucune d’entre elles ne méritait d’être assassinée ainsi par des monstres qui se cachent à l’ombre de leur lâcheté.

Publicités

A propos ritamps

Secrétaire Nationale Chargée du pôle production et répartition des richesses
Cet article, publié dans Archives - Communiqués de Presse, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s