66eme édition du Festival d’Avignon

Du 7 au 22 juillet avait lieu la 66eme édition du Festival d’Avignon.

Cette édition dit, comme la Marguerite de Boulgakov au Maître, cet artiste qu’elle aime tant : « Souviens-toi que la lâcheté est le pire des péchés. »

Elle nous exhorte à nous préoccuper du monde, à en être acteurs malgré les difficultés.

Nous avons vu:

  • Un ennemi du peuple, de Henrik Ibsen

Dans um monde ou certains voudraient que Le profit financier soit Le moteur vital de nos existances , Thomas Ostermeier s’interroge, a travers la piece d’Ibsen, sur la menace que representent pour la democratie la demagogie , la lachete et les mensonges de ceux qui sont prets a tout pour protégér leurs petits interets immediat au detriment des interets collectifs.

  • La mouette, d’Anton Tchekhov

La Mouette Anton Tchekhov

À partir des espérances bafouées d’un art dramatique réinventé, d’un monde transformé, d’un amour partagé, les personnages de Tchekhov forment un bal funèbre et masqué en mémoire de Tréplev, artiste idéaliste, incompris et suicidé. Dans la Cour d’honneur du Palais des papes, une vibrante parabole sur la condition humaine et la nécessité de l’art.

La mouette d'Anton Tchekhov

Publicités

A propos ritamps

Secrétaire Nationale Chargée du pôle production et répartition des richesses
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s