Elections de la 10e circonscription des Français de l’étranger, le 3 juin

Chaoui et Maalouf : « Donnons une majorité à l’Assemblée Nationale forte et cohérente au président de la République  François Hollande»

 

Jean-Daniel Chaoui, le candidat du Parti Socialiste français pour la 10e circonscription aux élections législatives des Français de l’étranger et Rita Maalouf, la candidate suppléante du PS, se sont adressés aux Français résidant au Liban, leur demandant de se rendre massivement aux urnes, lors du premier tour des élections qui aura lieu ce dimanche 3 juin.  « Aujourd’hui, nous avons besoin de voter pour le PS afin que François Hollande puisse bénéficier d’une majorité parlementaire qui lui permettra de mener à bien son projet présidentiel. Nous demandons donc à tous les Français résidant au Liban de participer à ces élections », ont indiqué les candidats. « Nous avons voté pour M. Hollande lors de l’élection présidentielle pour mettre en place une véritable politique de relance, donner la priorité à l’éducation de nos enfants, redonner la place que la France mérite à l’échelle internationale et diriger une République exemplaire. Donnons une majorité au changement, votons Parti Socialiste aux élections législatives », ont-ils déclaré.

Les candidats du Parti socialiste ont par ailleurs rappelé que la circulaire Guéant « qui restreint la possibilité pour les étudiants étrangers diplômés de travailler en France, a été abrogée le 31 mai 2012 », précisant que M. Hollande avait appelé au retrait de cette circulaire pendant la campagne présidentielle. « Après la publication de cette circulaire, plusieurs centaines de diplômés étrangers, dont certains très qualifiés, qui avaient été recrutés dans des entreprises françaises, n’ont pas pu obtenir un changement de statut d’étudiant à salarié. Les employeurs ont donc dû renoncer à les embaucher », ont-ils souligné.

M. Chaoui a également dénoncé les discours des dirigeants de l’UMP « qui se relaient aujourd’hui pour réclamer une cohabitation ». « Cette réclamation est étrange de la part de ceux qui se présentent comme les héritiers du gaullisme et qui, il n’y a pas si longtemps, ne manquaient pas de souligner les blocages que la cohabitation ne manquerait pas de causer », relève-t-il. « Pour éviter les risques évoqués par les dirigeants de la droite, donnons à François Hollande une majorité à l’Assemblée Nationale forte et cohérente », a-t-il déclaré.

Mme Maalouf a pour sa part précisé que la réunion de M. Hollande avec le G8 à Camp David et sa participation au sommet de l’OTAN à Chicago lui ont permis de faire passer deux objectifs majeurs qui ont donné à la France la possibilité de s’affirmer sur la scène internationale. « Le président a réussi à convaincre que la relance de la croissance est aussi impérieuse que la réduction des déficits. Il a également annoncé et fait accepter le retrait des troupes françaises d’Afghanistan fin 2012 », a-t-elle relevé.

Concernant les questions de fiscalité, les candidats ont dénoncé les propos du président sortant, Nicolas Sarkozy, qui avait pour projet d’appliquer un impôt lié à la nationalité dans le but de lutter contre l’évasion fiscale. « Non seulement il est techniquement impossible de distinguer les exilés fiscaux des expatriés de bonne foi, mais la mise en œuvre de cette proposition supposerait la renégociation de toutes les conventions fiscales que la France a signées avec ses partenaires », expliquent-ils. « Nous, Français de l’étranger, ne sommes ni responsables, ni coupables de la dégradation des finances publiques de la France. Au contraire, nous contribuons activement à l’influence économique et au rayonnement culturel de la France », ont-ils souligné.

M. Chaoui et Mme Maalouf se sont finalement attardés sur la question syrienne, indiquant que « François Hollande a donné l’impulsion dans la condamnation du massacre de Houla qui a provoqué la mort de quelque 108 personnes, dont 49 enfants. Il a également été le premier à annoncer l’expulsion de l’ambassadrice syrienne en France, Lamia Chakkour ». « Cette initiative a entraîné l’alignement de Berlin, Rome, Londres et Washington concernant l’expulsion des représentants syriens du régime sanguinaire de Bachar Al Assad », ont-ils conclu.

Publicités

A propos ritamps

Secrétaire Nationale Chargée du pôle production et répartition des richesses
Cet article, publié dans Communique de Presse, Francois Hollande, Jean Daniel Chaoui, Rita Maalouf, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s