Le PS retire son investiture à Sylvie Andrieux dans les Bouches-du-Rhône

Le Monde 

Martine Aubry a fini par trancher : le Parti socialiste a retiré, jeudi 31 mai, son investiture à Sylvie Andrieux. La députée socialiste des Bouches-du-Rhône et candidate aux législatives dans la 3e circonscription du département a été mise en cause pour détournements de fonds, la veille.

« En plein accord avec le premier ministre, sans préjuger de la décision de justice, l’exigence d’exemplarité implique le retrait de l’investiture du Parti socialiste qui a été donnée à Sylvie Andrieux pour la prochaine élection législative », explique le communiqué de la première secrétaire du PS, diffusé jeudi.

La décision a été prise en urgence, après un entretien avec le premier ministre,Jean-Marc Ayrault, précise au Monde l’entourage de la numéro un socialiste. Il s’agissait d’agir vite pour éviter d’écorner d’avantage l’image des socialistes, déjà bien entamée par l’affaire Guerini. Le cas Andrieux est en effet l’autre affaire marseillaise qui empoisonne le PS marseillais.

« NON ÉVÉNEMENT »

Sylvie Andrieux, députée sortante de la 3e circonscription des Bouches-du-Rhône, a été renvoyée devant le tribunal correctionnel, mercredi 30 mai, pour détournements de fonds publics à la région PACA. Il lui est reproché « en qualité d’auteur principal » des détournements d’un montant de 740 000 euros de subventions du conseil régional.

Lire : Bouches-du-Rhône : la députée PS Sylvie Andrieux renvoyée en correctionnelle

Alors que l’élue, en campagne pour sa réélection, a qualifiée la nouvelle de « non-événement », la direction du parti n’avait pas immédiatement réagi. Le même jour, Jean-Marc Ayrault, en déplacement à Marseille pour soutenir les candidats du PS aux législatives, n’avait dit mot sur l’affaire. Et Martine Aubry, interrogée sur Franceinter, avait esquivé.

Cette nouvelle mise en cause entachait pourtant un peu plus l’image des socialistes dans la région alors que François Hollande avait fait campagne sur le thème de « la République exemplaire ». Le communiqué de Mme Aubry est sans ambiguïté quand il précise que « la nature et la gravité des faits reprochés, la multiplication des témoignages concordants » l’ont convaincu qu’il fallait retirerl’étiquette PS à la députée sortante.

Selon l’ordonnance de renvoi, s’il n’est retenu aucun enrichissement personnel, la justice reproche à l’élue « sa façon d’utiliser des personnalités influentes dans des quartiers en difficulté de sa circonscription en les rétribuant avec des subventions indues afin de conforter sa clientèle électorale ». Reste à savoir ce que va faire MmeAndrieux qui peut maintenir sa candidature mais sans le poing et la rose.

Sylvia Zappi

Publicités

A propos ritamps

Secrétaire Nationale Chargée du pôle production et répartition des richesses
Cet article, publié dans Article, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s